Archive for the 'Projets' Category

janvier 4th 2010

Teasing

Attention, cet article est susceptible de provoquer des chocs électriques. Ou alors je confond avec le taser.

Je voudrais aujourd’hui, public, ne pas vous faire part d’une nouvelle importante. Car je n’ai rien à annoncer à l’heure actuelle, et n’oubliez pas de lire le « à l’heure actuelle ». Si je le répète, fort peu élégamment, c’est parce que la raison du présent billet est l’annonce d’une annonce, comme les éditeurs de jeux vidéos aiment tant le faire, à la façon « on vous apprendra bientôt quelque chose, et c’est un scoop en soi ». Et voilà, j’ai déjà perdu le fil, je n’ose pas imaginer ce que ça doit être pour vous.

Bref, pour commencer, je vous souhaite une bonne année 11111011010, et ceux qui me connaissent un minimum savent que le fait que j’écrive ça cache un lourd secret. Sachez que ce n’est pas faux. Car, vous l’aurez tous pensé très fort dans ma tête de sorte à ce que ça me soit télépathiquement communiqué (et dans le passé, puisque j’écris ces mots bien avant que vous lez lisiez éventuellement), « Bonne année à toi aussi, mon cher Gordontesos. ». Et je vous épargne les messages télépathiques à caractère seskuel. Et les spams, foutue technologie. Mais d’ailleurs, pourquoi voudrais-je que vous me souhaitiez une bonne année ? Mais parbleu, flutrediantre et poil de cul, parce que cette année, outre le fait d’avoir commencé fort agréablement sur le plan personnel, marque la création de mon entreprise en statut d’auto-entrepreneur ! Tadaaa ! Et c’est bien là que le teasing prend tout son sens, car, pour l’instant, je ne vous en parlerai pas. Il faut dire que je suis en plein travail pour organiser ça, mais soyez sûrs que je reviendrai très bientôt présenter cette nouvelle future multinationale©.

Mais, un article pour ne parler que d’une chose vide n’étant pas suffisamment intéressant pour moi, laissez-moi vous en présenter une autre. Tout aussi vide, ne vous en faites pas, il ne faudrait pas que vous ayiez à réfléchir trop fort, ça pourrait faire cramer mon serveur (ou pire, vous donner envie de lire les autres articles de ce blog).

Ainsi, j’ai pris la résolution en ce début d’année (en fait, j’y réfléchis depuis plusieurs semaines mais ça fait plus classe comme ça), de concrétiser mes projets d’écriture. A ce sujet, je pensais avoir été plus précis la dernière fois que j’en ai parlé, mais il n’en est rien. J’aime cultiver mon secret.

Sachez donc que je commencerai bientôt à publier sur ce blog des courtes nouvelles fantastiques de mon invention, sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il me semble nécessaire d’expliquer le choix de cette licence :

  • Creative Commons, pour ne pas restreindre les droits des lecteurs sur mes publications. J’aimerais, autant que faire se peut, que ceux qui aprécient ce que j’écris, puissent partager librement ces récits.
  • Paternité : L’œuvre peut être librement utilisée, à la condition de l’attribuer à l’auteur en citant son nom. Histoire qu’un random quidam (notez l’évolution lexicale de mes billets) ne s’amuse pas à signer mes textes de son nom.
  • Pas d’utilisation commerciale : Le titulaire de droits peut autoriser tous les types d’utilisation ou au contraire restreindre aux utilisations non commerciales (les utilisations commerciales restant soumises à son autorisation). En l’occurrence, il faut savoir que l’univers à propos duquel je souhaite écrire me semble suffisamment intéressant et complet pour en faire plusieurs dérivations. Dont éventuellement des romans publiés, si la chance et le succès me sourient. Je garderai à l’esprit au maximum la force du Libre, et je ne cèderai pas à l’hégémonie du grand Capital. Je préfère simplement me réserver le droit de commercialisation pour l’instant.
  • Pas de travaux dérivés : Le titulaire de droits peut continuer à réserver la faculté de réaliser des œuvres de type dérivées ou au contraire autoriser à l’avance les modifications, traductions… Je reviendrai probablement sur cette clause, mais ce qui m’importe pour l’instant, est d’éviter que mon univers soit exploité avant que j’aie pu en décrire toutes les facettes. Il est probable qu’une fois que je serai satisfait de mes écrits, j’en autorise des dérivations. Je ne sais pas exactement si c’est compatible avec la licence, mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire, dans le cas présent, d’interdire les traductions éventuelles. N’hésitez donc pas à en faire si le cœur vous en dit.

Voilà, ça semble assez sérieux pour quelque chose qui n’est pas encore écrit, mais j’espère vraiment pouvoir concrétiser ça prochainement. Et avoir des retours dessus. Restez donc à l’écoute, je republierai très bientôt avec des nouvelles fraiches.

4 Comments »